🇵🇦 Bienvenue au Panama

Mardi 28 Novembre  (suite)

En attendant notre tour, nous faisons la connaissance d’un couple d’espagnols de Bilbao en voyage pour 15 jours en Amérique Centrale, et de Laura, jeune clermontoise en voyage aussi depuis 3 mois.

Les formalités côté Costa Rica terminées, maintenant il nous faut faire celles côté Panama.

Là aussi, petite attente pour visa sur passeport. Après, il nous faut prendre une assurance obligatoire pour Samy (25 dollars pour 30 jours maximum), puis bureau pour autorisation temporaire de circulation pour le véhicule, petit souci, il n’y a pas d’électricité (ou c’est l’heure de déjeuner…)

Nous en profitons pour faire une pause déjeuner  dans notre maison.

Tout est ok, nous avons enfin terminé les formalités, il est 15H45, nous étions arrivés à 9H30.

Un quart d’heure après avoir pris la route, premier contrôle routier des douanes et police, passeports, autorisation de circulation de Samy, tout est en ordre.

Palma Real, un petit hameau où nous dormons chez l’habitant, Sarah et Rodolfo nous prêtent  un bout de leur terrain, et nous proposent des galettes de maïs. Samy dormira dans le jardin au milieu des poules.

Mercredi 29 Novembre – Départ 7H00 – Température 23° – Temps couvert.

Nous remercions nos hôtes bien sympathiques.

Punta Pina, des hameaux de maisons en bois avec un étage, et certains toits en feuilles de palmes.

Nous voyons des petits écoliers en tenue identique, jupes bleues et hauts blancs pour les filles, et pantalons et hauts blancs pour les garçons, qui attendent le ramassage scolaire.

Le gasoil n’est pas cher ici, environ 0,64 centimes d’euro. La route est beaucoup plus confortable, nous sommes sur la transaméricaine. C’est reposant…..

Tiens, un bus devant nous avec les warnings, et qui roule très très lentement, nous le doublons, le chauffeur est en train d’écrire un sms…..Las Vueltas – les bus sont très décorés avec des couleurs vives et des dessins criards. Santiago – il se remet à pleuvoir, c’est la saison des pluies en novembre et décembre. La température est de 28°.  Aguadulce – et nous voilà à Favellon où nous devons rencontrer Mireille et Michel de Saint Laurent Bretagne, des béarnais en vacances pour quelques jours au Panama, amis de la famille à Mimi.

C’est en fin de journée que nous les retrouvons. Nous profitons de leur venue pour  qu’ils jouent les facteurs et leur donnons du courrier pour la famille. (plus sûr que la poste américaine, car des courriers envoyés en début août, ne sont toujours pas arrivés…)

Merci à Mireille et Michel, et à leurs amis Joëlle et Jean Pierre, Marie Neige et Hervé, Anne et Stéphane, une soirée bien sympathique, un moment bien agréable qui nous a fait très plaisir.

Après une dédicace de nos amis béarnais sur Samy,  nous rentrons au Nico’s Bar pour passer la nuit, le Sheraton n’a pas voulu que Samy dorme sur le parking.

Jeudi 30 Novembre – Départ 9H46 – Temps nuageux – Température 31°.

C’est parti pour démarche traversée Panama – Colombie

Nous partons à Colon pour rencontrer la Société Seaboard au port Manzanillo, qui nous indique plusieurs agents transitaires pour les formalités, ce sera la Sté TRANSCANAL Agency (Wilhelmsen)(adresse PACIFICO INTERNATIONAL BUSSINESS PARK-TOWER A – FLOOR4-Suite 401 – PANAMA). Nous prévoyons de nous y rendre demain.

Nous retournons vers Panama City et nous nous arrêtons à Gamboa, le long du canal de Panama, pour passer la nuit. Endroit très agréable où nous voyons passer des bateaux pétroliers et porte-containers.

Vendredi 1er Décembre – Départ 9H00 – Température 24° – Temps pluvieux.

Direction transitaire en passant par le pont des Amériques au dessus du canal, impressionnant.  Nous passons 2H30 pour réaliser toutes les formalités. Samy prendra le bateau le Mercredi 13 Novembre, devra être déposé au port après contrôle de la douane et service portuaire le lundi 11 Décembre. Mais avant tout, nous devons le présenter le mercredi 6 Novembre à la DIJ pour autorisation sortie territoire.

Visite de Panama avec ses grands ensembles, ses bouchons…..

Bivouac pas loin du Balboa Yacht Club.

Samedi 2 Décembre – Départ 9H00 – Temps gris – Température 27°.

Visite Panama – et farniente – préparation itinéraire Colombie.

Un peu de géographie : Le Panama ou Panamá, en forme longue la République du Panama, est un pays de 75 420 km2 situé à l’extrémité sud de l’Amérique centrale, sur l’isthme de Panama. Il est limitrophe du Costa Rica et de la Colombie, dont il faisait autrefois partie. Le pays est peuplé de 3 657 024 habitants en 2015.

Le canal du même nom, canal de Panama autrefois américain, est aujourd’hui une source majeure de financement pour l’État panaméen. Une des spécificités du pays au niveau politique est qu’il ait renoncé à avoir une armée puissante au profit de la protection de son environnement ; c’est aussi le pays dont la plus grande proportion est couverte par des parcs naturels nationaux.

Un peu d’histoire : Christophe Colomb touche les côtes panaméennes pendant son quatrième voyage, au cours duquel il longe les côtes du Honduras jusqu’à l’isthme de Panama. Le 24 février 1503, Colomb fonde l’un des premiers établissements espagnols en territoire continental, Santa María de Belen, laissant la charge de cette dernière à son frère Bartolomé tandis qu’il repart pour l’Espagne demander du renfort pour poursuivre la colonisation. Les envahisseurs espagnols entrent par la suite en conflit avec les indiens, et à la suite de plusieurs attaques victorieuses des indiens, Santa María de Belen est abandonnée par ses habitants qui s’embarquent pour l’Espagne

Dès le début du XVI siècle, l’isthme fut colonisé par l’empire espagnol qui y ouvrit de grandes routes marchandes pour l’or et l’argent du Pérou. Par conséquent, cet emplacement était très bien gardé et fortifié contre les possibles attaques des flibustiers, pirates et autres menaces d’envergure. L’Espagne et l’Angleterre n’entretenaient pas de bonnes relations, puisque l’Espagne possédait une majeure partie du Nouveau Monde et que les empires européens comme l’Angleterre convoitaient certains de ces territoires. Les deux empires établirent donc un traité afin de réduire considérablement les hostilités dans leurs colonies du Nouveau Monde : le traité de Madrid (1670) ou traité de Godolphin. En dépit de ce traité, des corsaires anglais prirent Portobelo l’année suivante sous le commandement d’Henry Morgan. Malgré les fortifications de la ville et des défenseurs plus nombreux que les troupes pirates, l’équipage s’empara de la ville et la pilla. Le butin de Morgan se serait élevé à plus de 120 000 euros. La mise à feu et à sang de la ville par les flibustiers obligea les Espagnols et les survivants de Portobelo à s’établir quelques milles plus loin. À la fin de la prise de Panama, Henry Morgan abandonna son équipage en emportant l’essentiel du butin  Comprise dans la vice-royauté du Pérou puis rattachée à celle de Nouvelle-Grenade, la région fit partie de la Grande Colombie après la séparation de l’Espagne en 1821.

Dimanche 3 Décembre – Température 25° – Beau soleil.

Visite du centre historique de Panama, connu comme Casco Viejo, est le nom donné à l’endroit où a été déplacée et rétablie en 1673 la ville de Panama. Initialement, elle a été située sur une petite péninsule, entourée de récifs rocheux. Actuellement le Casco Viejo fait partie de l’arrondissement de San Felipe et depuis 1997, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La fondation de la nouvelle ville a eu lieu le 21 janvier 1673, deux ans après l’attaque de l’ancienne ville par les pirates. Initialement elle a été composée d’environ 300 maisons qui appartenaient aux familles riches de l’époque. Cette ville a été construite comme un fort militaire entouré par des murs épais qui excluaient le reste de la population. Le point central de cette nouvelle ville a été occupé par la Plaza Mayor, en face de laquelle se dresse la Catedral Metropolitana. La structure actuelle de la ville date de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle, donc on peut observer parmi les ruines et les bâtiments coloniaux, des bâtiments néoclassiques et des petits échantillons d’architecture Art déco et afro coloniale.

Nous rencontrons un couple allemand et un autre couple suisse allemand avec deux toyotas, qui se préparent pour la traversée de Panama à Colombie.

Nous changeons de bivouac et allons dormir sur la Playa de Amador où nous pouvons avoir une vue d’ensemble de Panama City.

Lundi 4 Décembre – Beau Soleil – Départ 9H55 – Température 30°.

Nous allons finaliser la transaction pour la traversée de Samy en bateau.

C’est au retour que nous reverrons Step et Daniel, ce jeune couple d’allemand qui voyage depuis Mai 2016 et qui va rester un an en Amérique du Sud. Un petit message sur Samy et une photo souvenir sous la pluie….

Il nous faut repérer le service de la DIJ pour mercredi matin (autorisation de sortie du véhicule) puis nous irons nous balader vers l’île Naos. Le temps se gâte, c’est le déluge pendant une partie de l’après midi.

Retour à notre bivouac à Balboa.

Mardi 5 décembre – Beau soleil – Température 27°3 – Départ 9H30.

Un peu d’intendance, lessive, ménage. Une coupe de cheveux et une petite visite chez le dentiste pour Mimi.

Visite du musée de Miraflores, hélas il est fermé. Ce sera pour une autre fois…

Nous décidons de faire changer les pneus arrière à Samy, pour la fin du séjour.

Mercredi 6 décembre Départ 5H50 – Température 27° – Beau temps.

Debouts de très bonne heure, pour être à 6H00 pour présenter Samy aux autorités, afin de vérifier le numéro moteur et donner l’autorisation de sortie du territoire panaméen. Patience, patience, il faut attendre 10H00 pour passer après avoir fait la queue pour obtenir un numéro de passage. Contrôle du numéro de chassis en 5 minutes. Ce n’est pas terminé, car il nous faudra revenir à un autre bureau à la DIJ pour avoir le document, à partir de 14H00. Nous faisons la connaissance de Ruziye et Jan, un couple d’allemand qui voyage en camping car vers l’Amérique du Sud. C’est donc à 14H00, que nous revenons à la DIJ, il nous faut attendre plus d’une heure pour obtenir le document pour pouvoir mettre Samy dans le bateau.

Nous bivouaquons sur le parking du grand centre commercial où nous retrouvons Ruziye et Jan, et faisons la connaissance de José, agent de sécurité.

Jeudi 7 Décembre – Départ 9H50 – température 32° – Beau temps.

Nous devons aller chercher nos billets d’avion à l’aéroport – hélàs, la compagnie est fermée le jeudi – Internet fera l’affaire, billets et hôtel réservés.

Farniente –

Vendredi 8 Décembre – Départ 9H30 – 29° – Temps couvert.

Nous passons saluer Ruziye et Jan, et disons au revoir aussi à José, l’agent de sécurité bien sympathique (pour information, il travaille 312 heures avec 4 jours de repos par mois (12 heures par jour), pour un salaire mensuel de 800 dollars soit 712 euros).

Nous allons visiter le musée du canal à l’écluse Miraflores qui permet de mieux comprendre les innovations technologiques ayant permis la réalisation du canal ; le rôle du bassin hydrographique ; le fonctionnement de la voie d’eau (documentaires, maquette topographique ; mises en scène) et la place du raccourci inter-océanique dans le commerce maritime international. Le plus intéressant est bien sûr le simulateur de pilotage, pour se sentir dans les bottes du capitaine de navire effectuant une traversée ! Enfin, un film raconte l’histoire du canal et les récents travaux d’agrandissement. Après cette visite très intéressante, nous allons pouvoir observer les opérations du Canal. Depuis des larges balcons nous pouvons regarder les portes du Canal qui s’ouvrent et se referment laissant passer les plus grand navires commençant leur parcours à travers l’Isthme du Panama.

Plus de 13056 navires transitent pas le Canal – Le coût pour la traversée varie entre 200.000 et 300 000 dollars pour les vieilles écluses, et 500 000 dollars pour les écluses neuves (Agua Clara Côté Atlantique, et Cocoli Côté Pacifique)

Un peu d’histoire sur le canal de Panama : L’idée de la construction du canal de Panama remonte au XVe siècle, après des reconnaissances effectuées par Christophe Colomb et Hernán Cortés. José de Acosta rédige en 1590 un rapport contestant l’idée de relier les deux océans comme le veulent certains navigateurs et explorateurs espagnols : « Quelques personnes ont parlé de couper cet intervalle de six lieues et de joindre une mer avec l’autre […]. Ce serait noyer la terre, une mer étant plus basse que l’autre. »

L’idée du canal restera en suspens durant un moment pour ne réapparaître qu’au début du XIXe siècle après le voyage du naturaliste prussien, le baron von Humboldt, qui établit un projet coupant l’isthme entre Chagres et Panama. L’ingénieur Ferdinand de Lesseps présente alors son projet du percement du canal de Panama dix ans plus tard.

Retour au bivouac

Samedi 9 Décembre – Départ 10H30 – Beau soleil – température 32°.

Un petit coup de beauté pour Samy, pour son voyage en bateau

Nous décidons de partir direction Palenque sur la côte Caraibes – Portobello.Bivouac chez l’habitant en bordure de plage.

Dimanche 30 Novembre – Départ 10H45 – Température 28°6 – Beau soleil.

Avant de partir, nous allons saluer nos hôtes et les remercier de leur hospitalité.

Visite du fort de Portobelo :  La baie de Portobelo a été découverte par Christophe Colomb au cours de son quatrième voyage, le 2 novembre 1502. Séduit par la beauté et la tranquillité des lieux, il l’a baptisé du nom de « beau port » (portobelo). Situé sur la partie septentrionale de l’isthme de Panama, la ville était une des plus importantes d’Amérique durant l’époque coloniale et le port d’où partait la majorité des richesses que l’Espagne embarquait vers l’Europe. Portobelo est situé à une cinquantaine de kilomètres de Colón.

C’est après avoir déjeuné, que nous faisons la connaissance de Tova et Kenfierro, très intéressés par notre voyage et par Samy. Kenfierro se prépare pour un voyage avec un Toyota et une cellule qu’il réalise seul, en Amérique centrale.

Nous nous arrêtons en bordure du canal pour regarder un porte-container passer, et nous apercevons un petit crocodile (environ 4 à 5 mètres) qui flotte.

Nous bivouaquons au Port de Manzanillo à Colon car il nous faut amener Samy de bonne heure ce lundi matin.

Lundi 11 Décembre – départ 7H30 – Beau temps.

Nous avons rendez vous à 8H00 chez le transitaire pour formalités et amener Samy au port. Nous partons avec Alfredo au douanes pour autorisation sortie Véhicule, puis après ce sera aux services portuaires pour passage fumigation (72$). Samy sera contrôlé par un agent des douanes et par son chien (drogue). Le responsable des services portuaires prendra Samy en photos en long, large, dedans. Tout est ok, nous laissons Samy au port, et il nous tarde déjà de le retrouver.

Après avoir récupérer le document, nous quittons le port, il est 12H30. Nous prenons un taxi pour direction terminal à Colon, et de là, nous prendrons le bus pour Panama (Terminal), et à nouveau un taxi jusqu’à l’hôtel. Il est 15H30, ce sera farniente car ces derniers jours n’ont pas été de tout repos.

Dîner avec une pizza en compagnie de Ruziye et Jan à l’hôtel Amador.

Mardi 12 Décembre – Journée repos – départ 11H00.

Nous allons visiter à nouveau el Castillo Antigua – Déjeuner au restaurant « Finca Del Mar »,

Quelques souvenirs pour compléter notre collection…..

Retour à l’hôtel à 17H30 – Travail sur le blog –

Mercredi 13 Décembre – Réveil 5H30 – Beau temps.

Petit déjeuner à l’hôtel – Taxi pour aéroport Tucumen –Panama –

Décollage 11H27 – Direction Cartagène

A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 176 vues

5 commentaires sur “🇵🇦 Bienvenue au Panama

  1. Coucou les Sancho, petit message pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année. Je penses très très fort à vous et vous dit à très bientôt car mine de rien le temps defile…. Je viens seulement de racheter un ordi car bien entendu le mien m’a laché. Mais je ne suis pas très douée pour remettre tout en place et en plus ca me gonfle mais sans lui on se sens presque nu. Il nous est devenu indispensable c’est fou. Je vous embrasse très très fort. Brigitte

  2. Coucou à vous 2, Passez de très bonnes et joyeuses fêtes de fin d’année ! Toujours très intéressant et sympa d’avoir vos compte-rendus de votre périple !!! Bonne continuation, bonne route… Vivement la suite. A l’année prochaine ! Bises. Jacques.

  3. Bonjour les tourtereaux,

    Magnifique les plages du Panama et ce canal qui doit représenter la première source de revenus du pays.

    La cellule de Samy commence à être bien scribouille par les messages de sympathie …

    Je ne sais pas où vous allez passer ces fêtes mais on pensera à vous.

    Donc, bon Noël et premier de l’an.

    Bises de josé et Nana

  4. Coucou à tous les 2

    bonnes fêtes de fin d année. déjà 8 mois que vous êtes en voyage, continuez de bien profiter de votre super aventure, nous sommes toujours sur vos traces. PS il semblerait que sancho a perdu son bidou , c’est  la cuisine du sud ouest qui lui manque!… Mimi toujours aussi Mimi. Gros bisous à très bientôt.

  5. Toujours de belles photos! Bientôt  plus d espace sur Samy pour écrire  les messages. Il vous reste le toit…..Bon Noël.

    Bizzzzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.