🇵🇪 Le Pérou

Vendredi 12 Janvier – Température 23° – Beau temps – Altitude 477 m – Départ 7H45

Nous arrivons vers 8H10 au poste de douane  côté Equateur, tout se passe bien et vite car après 50 minutes, les formalités et l’assurance pour Samy sont effectuées. Assurance véhicule que nous prenons dans la petite épicerie à côté du bureau de douane péruvien. Santa Ana de Quiriz, Pelingara et ses motos taxis.

C’est une région de cultures de mangues et de rizières. Tambogrande avec une belle vue du fleuve mais malheureusement beaucoup de poubelles Nous nous arrêtons à Puira au camping Porta Verde tenu par Guillermo Mara, artiste péruvien qui a fait beaucoup de sculptures pour la ville de Puira et notamment un écusson exposé

Samedi 13 Janvier – Température 22° – Beau temps – Départ 7H30

Samy fait des siennes, il ne veut pas démarrer – Nous sommes obligés de faire appel aux campeurs américains qui nous aident pour démarrer Samy avec des cables. Nous voilà repartis – Tabanco – puis le désert avec ses habitations, ses petits villages – Les Jardines – Nous sommes dans le désert du Sechura.Mimi prend le volant pour relayer Sancho – Lambayeque, une ville triste, sans véritable charme – Chiclayo, une grosse ville de la côte Nord et toujours cette pollution sonore de klaxons. Les routes ne sont pas en très bon état, et il y a beaucoup de détritus, c’est dommage de voir ces amoncellements d’ordures, ça gâche le paysage.

Beaucoup de voitures et camions sont décorés avec des dessins se rapportant à la religion. Pacanguilla. Nous arrivons au péage, un policier saute de sa voiture en nous voyant arriver et nous fait signe de nous arrêter. « les phares du véhicule ne sont pas allumés, c’est une obligation sur la Panaméricaine » – ce que nous ne savions pas. Nous avons croisé des véhicules sans lumière. Une amende doit être réglée – Le policier nous indique qu’il y a deux possibilités : régler l’amende de 360 nuevo soles à la sortie du pays, avec papier ou alors régler en effectivo (espèces) au policier. Heureusement Sancho avait laissé seulement 70 nuevo soles et donne cet argent aux policiers. Chepan toujours beaucoup de rizières – Guadalupe – Paijan – Chiclin.

Arrivée sur Trujillo – Trujillo est le chef-lieu de la région de La Libertad et la troisième ville du Pérou par le nombre d’habitants. Située dans la vallée du fleuve Moche au nord-ouest du Pérou, elle se trouve à quelques kilomètres de l’océan Pacifique. Le nom de la ville est un hommage au village espagnol de Trujillo où naquit Francisco Pizarro, conquistador du Pérou. Trujillo fut fondé le 6 décembre 1534 par Diego de Almagro sous le nom de Trujillo de Nouvelle-Castille et s’étendait sur un territoire autrefois peuplé de civilisations ancestrales. Sa fondation fut rendue officielle le 5 mars 1535 par Francisco Pizarro avec la mise en place du premier cabildo de la ville. Pour son rôle dans le processus d’indépendance, la ville obtient la mention de Ville Méritoire et Fidélissime à la Patrie. Elle devient le berceau de la justice péruvienne et prend la relève de Lima à deux reprises, en tant que capitale du Pérou. La ville fut aussi la scène principale de la révolution de Trujillo de 1932, qui opposa le gouvernement de Luis Sánchez Cerro aux partisans du mouvement de l’APRA.

Au Pérou, Trujillo est souvent surnommé la « ville du printemps éternel », en raison des températures moyennes dont elle bénéficie tout au long de l’année.

Bivouac sur le parking du musée de Chan Chan

Au dîner : émincé d’oignons avec une chuletaDimanche 14 Janvier – Beau temps –

Visite du Musée Chan Chan – Nous découvrons la maquette de la plus grande cité en adobe au monde (1414 hectares) ainsi que des poteries, des embarcations typiques.

La culture Chimú avait pour capitale la citadelle de Chan Chan, située à 5 km de la ville de Trujillo. Son territoire principal s’étendait sur les vallées de Moche, Chicama et Virú, dans la province actuelle de Trujillo. Les Chimús étaient apparus vers l’an 900 de notre ère pour former un État puissant qui dura jusqu’à l’an 1470, date à laquelle les Incas conquirent et annexèrent le royaume Chimor à l’empire du Tahuantinsuyo.

Les monuments chimús servaient souvent à des fins cérémoniales et rituels, où le culte à la Lune, appelée Si, occupait une place importante. Contrairement aux Incas, les Chimús considéraient la Lune comme une divinité plus puissante que le Soleil, car elle était visible pendant le jour et la nuit.

La culture Moche qui s’est développée entre l’an 100 et 700 apr. J.-C. Elle s’est étendue sur un territoire d’environ 700 km, allant de la région actuelle de Piura au nord, jusqu’à la province de Huarmey au sud. Des hypothèses suggèrent que le déclin des Moches est dû aux problèmes qui avaient dégradé le royaume, celui-ci ne pouvant pas résister aux crues catastrophiques des fleuves, aux dégâts du phénomène El Niño et aux tremblements de terre du VIIe siècle.Les principaux centres moches se trouvaient dans les vallées des fleuves Chicama Moche et Virú. Les Moches ont utilisé des briques d’adobe pour construire des temples religieux, tels que la Huaca de la Luna, la Huaca del Sol, la Huaca de Sipán et la Huaca de Batan Grande.Les Moches se sont également investis dans des activités comme la métallurgie et la céramique et ils sont parvenus à un haut degré de maîtrise. Les principaux centres moches se trouvaient dans les vallées des fleuves Chicama, Moche et Virú. Les Moches ont utilisé des briques d’adobe pour construire des temples religieux, tels que la Huaca de la Luna, la Huaca del Sol, la Huaca de Sipán et la Huaca de Batan Grande.

Après le musée, nous partons visiter le site archéologique de Chan Chan – Samy ne démarre pas – Heureusement, un taxi nous aide à démarrer avec les cables et nous décidons d’aller changer les deux batteries. Avec un peu de chance, il y aura un magasin ouvert, nous sommes dimanche. Ouf, nous trouvons un vendeur, qui nous changera et installera les deux batteries. Nous en profitons pour faire réparer une pièce du chauffe-eau chez un soudeur qui se trouve à côté.

Tout est ok, (vu le prix des batteries, Samy a bien fait de tomber en panne au Pérou !!! ), nous pouvons repartir et aller sur le site archéologique de Chan Chan. Une visite très intéressante, et un complexe impressionnant.

Nous prenons la direction de Huanchaco pour passer la nuit. Beaucoup d’effervescence pour la venue du pape François pour la semaine prochaine. Nous bivouaquons en bordure de plage, et nous faisons la connaissance de Claudia et Marc, un couple allemand en voyage. Belle soirée et belle rencontre.

Lundi 15 Janvier – 20°5 – Temps brumeux – Départ 6H30

Nous quittons Trujillo, direction Lima –un camion bien chargé sur la route. Nous voilà sur la Panaméricaine, entre dunes et montagnes. Campo Nuevo – Chimbotte – à la sortie du péage (gratuit), nous sommes arrêtés par la police du tourisme pour savoir si tout va bien, pas de problèmes rencontrés. Ils souhaitent faire une photo souvenir, ce sera chose faite.

Nous reprenons la route, et nous apercevons un camion sur le bord de la route planté dans le sable, et qui désespérément demande de l’aide. Nous faisons demi-tour un peu plus loin, et revenons vers eux, après deux essais, Samy sortira le camion.Mimi prendra le volant un peu plus loin pendant une heure. Huacho, nous sommes à 60 kms de Lima Altitude 390 mètres- nous avons une vue sur la côte, mais beaucoup de brume marine. Nous voilà à Lima, plongés dans le trafic de cette capitale de 12 millions d’habitants, avec ses taxis, ses voitures, ses bus qui arrivent de tous les côtés, et dans un vacarme de klaxons assourdissant. Samy s’en sort bien, avec un pilote expérimenté, habitué aux grandes villes, Théze, Bizanos, Morlaàs, Lons…Nous arrivons dans le quartier Baranco où nous bivouaquons à côté du Club de Tennis, et d’un complexe sportif.

Mardi 16 Janvier – Beau temps

Nous avons rendez-vous avec Apolline, nièce de notre amie Florence, qui est au Pérou pour une année. Nous passons une agréable journée à visiter Lima en sa compagnie, la Plaza des Armas, Plaza San Martin, le marché artisanal, Miraflores. Un petit resto avec des plats typiques, sur les conseils d’Apolline.

Mercredi 17 Janvier – Temps couvert – départ 6H45 – Température 19°

Nous quittons Lima et son trafic incessant. Nous voilà à nouveau sur la transaméricaine, nous longeons la côte Pacifique pendant des kilomètres avec des élevages de poulets et des cultures de vignes. Ica – Santiago – des villes et villages sans trop d’intèrêt. Déjeuner dans le désert. Rio Grande – Sacramento – Palpa – Llipata – Nasca et ses lignes que nous avions déjà visité en 2011

http://mimisancho.com/pays/amerique-du-sud/perou/nasca-mystere-sur-toute-la-ligne-perou/

Mimi prendra le volant pendant une heure pour soulager Sancho.

Quelques bancs de sable sur la route, puis Bella Union, Tanaca, Agua Salada, arrêt à Puerto Inca pour passer la nuit, en bordure du Pacifique un peu agité.

Jeudi 18 Janvier – Température 21°7 – Beau temps – Départ 7H10

Atico – Nous longeons la côte péruvienne Pacifique

Ocana, Camana, Vitor des oasis en plein désert.La Joya – Nous arrivons à Arequipa, où nous devons revoir Dayana Joan, chanteuse péruvienne que nous avions connue à Cusco. Hélàs, nous n’arrivons pas à la joindre.

Nous restons à l’hôtel Mercedes, qui accepte les campings –car, où nous faisons la connaissance de Joëlle et Gérard, voyageurs au long court, ainsi qu’Estelle et Clément, deux jeunes bordelais voyageurs.Vendredi 19 Janvier – Température 24°3 – Départ 11H00 – Beau soleil

Nous discutons un long moment avec Joëlle, Gérard, Estelle et Clément, avant de partir, bien entendu nous prendrons la photo souvenir et les dédicaces sur Samy.

Direction Tacna par la Panaméricaine, 400 kms à travers montagnes, dunes et oasis, de belles couleurs, de beaux paysages.

Bivouac à Tacna à côté de la station de police, et plus très loin de la frontière chilienne, ce sera donc notre dernière nuit au Pérou.

A suivre…

 

 

 

 

 126 views

Un commentaire sur “🇵🇪 Le Pérou

  1. Wow quelle belle aventure! Vous êtes de très grands voyageurs et nous vous trouvons bien courageux. Merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.