🇦🇷 Derniers jours à Buenos Aires

retour-BA 0431.NEF

DD en attente d’embarquement, sur le port de Buenos-Aires

 

Mercredi 18 Mai 2011 : nous prenons donc le bateau « Buquebus », de Montevideo pour parvenir à Buenos Aires et pour nous éviter des kilomètres supplémentaires, car au compteur, 30000kms parcourus.

Nous voilà de retour à San Fernando chez Mabel, Claudia, Martin et Gabriel pour passer notre dernière semaine en Amérique du Sud.  Nous les retrouvons avec un grand plaisir, et pour eux aussi, ils attendaient notre retour avec impatience. Nous ferons aussi la connaissance d’amis de la famille, Alicia et José, qui souhaitaient nous rencontrer, et voir Dédé.

Il ne faut pas oublier Dédé, car les jours restants vont vite passer.

 

 

Jeudi 19 mai : c’est la Saint Yves, vous êtes quelques uns à lui avoir souhaiter, moi j’ai failli oublié. Une visite à la capitale entre autres, pour aller voir le responsable de la société Grimaldi, prendre connaissance du déroulement pour le transport de Dédé. Puis c’est aussi l’achat de souvenirs, et surtout très important prendre des dollars pour régler le coût du transport. Là, c’est une autre histoire, car pas possible de faire un retrait de plus de 100 dollars au guichet automatique, nous faisons plusieurs banques et toujours la même réponse négative. Heureusement c’est à la Banque Piano, sur présentation du passeport et de la carte bleue que nous pouvons retirer les dollars au guichet.

 

retour-BA-6171.NEF--1600x1200-.jpg

La fameuse Obélisque de Buenos-Aires

 

Vendredi 20 Mai : nous retournons à la capitale avec l’espoir de voir Clotilde, jeune thézienne  et Gus, un des motards avec qui nous avions réveillonné à Ushuaia. Hélas, ce sera pour un autre jour, du moins nous l’espérons. Nous terminons nos achats, et Sancho en profite pour acheter le cadeau de Mimi pour ses 50 printemps.

 

Samedi 21 Mai : nous sommes invités chez Stella et Oswaldo pour un dernier asado, une journée bien agréable avec leur filsJavier et une amie d’enfance de Stella. Nous irons dire au revoir à Josefa et sa maman, la soeur et la maman de notre amie argentine Maria Luisa qui vit en France avec Dante. C’est donc à José C.Paz que nous irons.

 

Mimi-et-Ives-002-21-05-2011.JPG

De gauche à droite Stella, Oswaldo, Mimi, Sancho et Javier

 

Dimanche 22 Mai : il faut préparer Dédé pour son retour. Tout l’équipement doit être vérifié, rangé, et il nous faut faire un peu de place pour ramener quelques cartons de bouteilles de vins argentins, et quelques affaires pour Maria Luisa et Dante (envoyées par leur famille). Yves profite aussi de faire le plein complet des deux réservoirs car ici, un litre d’essence coûte 0.86 euros, non, non, vous ne rêvez pas……….. 

 

Lundi 23 Mai : il faut se lever tôt, c’est à 6h30 que le réveil sonne, il nous faut prendre le train direction la capitale (trajet 1h45) pour être au rendez vous de 9h30  chez le transporteur Grimaldi pour signer le contrat, et régler la facture. Nous retrouvons Anne Marie et Gérard, les propriétaires du camping car avec qui nous partageons le container. Il y aura une autre moto aussi. Puis, il nous faudra aller aux Douanes pour présenter les papiers, – durée 3H30. Voilà une bonne chose, tout est ok, rendez vous est pris pour la mise en container pour le lendemain matin à 9H30. Nous déjeunons avec Anne Marie et Gérard et en profitons pour trinquer à la première étape du retour des véhicules.

 

Mardi 24 Mai  : Là aussi, nous nous levons tôt, car il faut une heure pour aller avec Dédé au port. Heureusement, Martin, avec sa moto, nous guidera jusqu’à l’endroit. Nous y sommes à l’avance et allons prendre un petit déjeuner dans un bar. A 9H30, nous retrouvons Anne Marie et Gérard, il manque l’ami de Joël, qui doit amener la moto (Joël a eu un problème de santé, et a été rapatrié sanitaire), et  profite du container pour récupérer sa moto. Voilà l’ami argentin, mais il y a un souci, il  n’a pas le droit de conduire une moto étrangère, donc c’est une amende de 600 dollars qu’il faut régler avant de charger les véhicules. Pablo n’a pas l’argent, et c’est Gérard et Yves qui partent chercher les sous, et rappelez vous plus haut, à la Banque Piano. 45 minutes plus tard, nous pouvons enfin finaliser les formalités administratives, et mettre Toto, Dédé et Katoche dans le container. Une fois sanglés, les portes sont fermées pas à clé mais scellées par un agent des douanes. Un grand ouf, et cela aura duré en tout et pour tout 6 heures, nous sommes loin de notre semaine du débarquement en décembre. Un grand merci à Dédé, qui mérite bien un bon mois de repos. Nous le retrouverons début juillet au Havre. Nous quittons Anne Marie et Gérard, et nous allons prendre notre dernie repas à Buenos Aires. Nous passerons l’après midi en compagnie de Clotilde Bonnemason, jeune thézienne qui se trouve en stage pour ses études en Sciences Po, et avec qui nous passerons un moment agréable. Nous lui souhaitons bonne continuation, et lui indiquons que nous rassurerons ces parents Gene et Alain.

Le soir chez Mabel et ses enfants, nous fêterons avec une bouteille de champagne la fin du voyage et le début d’une amitié, ou plutôt la naissance d’une nouvelle famille en Argentine, une famille très attachante.

 

retour-BA 0484.NEF

Toto (camping-car 4X4), DD et Katoche (moto KTM) dans le container

 

retour-BA 0492.NEF

Clotilde, la fille de nos amis Théziens

 

Mercredi 25 Mai : Jour J – Nous y voilà, c’est la fin du voyage, un sentiment de joie et de  tristesse nous envahit. Après un petit déjeuner, quelques discussions, les valises bouclées, l’heure tourne, Mabel et Martin nous amènent à l’aéroport. Nous embrassons Claudia et Gabriel avec beaucoup d’émotions et à l’aéroport aussi, ce sera difficile de quitter Mabel et Martin.  « Un gusto grande de conocer esta familia muy linda, muchas gracias para totdo durante los 15 dias, y la esperamos en nuestra casa, y misma cosa para Stella, Oswaldo y todas las personnas encontradas en este viaje. Un abraso fuerte. Suerte . Hasta pronto. »

 

retour-BA-0494.NEF.jpgL’oiseau qui va nous ramener chez nous

 

Décollage à 17h05 de Buenos Aires – Arrivée à Paris à 11 H00 le jeudi 26 Mai.

Décollage à 13H30 de Paris – Arrivée à Pau Uzein à 14H45 le Jeudi 26 Mai

Nous étions attendus par quelques membres de la famille, et deux amis Claudine et Bernard. Très heureux de les revoir, nous sommes rentrés à la maison. Voilà c’est fini, mais il nous reste pleins de choses à vous raconter, alors

nous vous attendons pour continuer notre voyage.

Je reprends le commentaire de ma cousine Josy qui résume très bien notre histoire : « Hélas, le futur d’hier est presque du passé, et pour le futur d’aujourd’hui, il va faloir retourner au présent, alors n’hésitez pas à rouler en regardant derrière vous, c’est un petit truc pour prolonger chaque image ».

 

Dernières images sur le sol Argentin

 

retour-BA 0466.NEFDD et ses colocataires pour un mois

 

retour-BA 0442.NEFEffervescence d’un port

 

retour-BA 0446.NEFDD passe un scaner, rien de cassé, tout va bien !!!

 

retour-BA 0425.NEFBuenos-Aires, rien n’a changé depuis notre départ,

 

retour-BA 6224.NEF [1600x1200] c’est toujours une ville trés agréable.

 

P4140052Dernier verre avec la famille Sasia

 

Mimi-et-Ives-007-21-05-2011.JPGDerniers adieux à Stella et Oswaldo

 

 

 

 

 9 vues

3 commentaires sur “🇦🇷 Derniers jours à Buenos Aires

  1. Ben voilà … Ca y’est … Tout est paré pour le grand retour !

    Mille bravos pour cette grande aventure et mille mercis de nous l’avoir fait partagé !

    A très bientôt sur notre sol béarnais !

    Big bisouxes. Jacques.

  2. Quel beau voyage ! merci d’avoir eu l’idée de nous faire partager votre « trip ». Vous avez fait tourner le pétard et on a bien apprécié. Bravo !

  3. Ben mèdalors ! si j’aurais piou imaginé qué mé mots y soient repris par mia  cousinette, jé cré qué j’aurions ajouté une blaguotte !!!

    O KA é RI NA SA ï  ! (comme on dit en pays Nippon quand quelqu’un rentre à la maison)

    Et BIBIBIBIBIsounours Josy

    PS (il n’y a pas de « saints » sur mon calendrier, pardon sancho!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.