🇦🇷 Los Esteros del Ibera – Argentine

esteros 1934.NEF

Petite esctancia sur la route de Mercedes.

esteros 1953.NEF

Rencontre insolite pour nous, mais ici c’est banal surtout à côté d’une estancia.

30 Avril 201: Après Mercédes, c’est une seule route (ripio) de 120 kms qui nous amène à Colonia Carlos Pellegrini. La route 40 longe des estancias, aux troupeaux de vaches, quelques moutons, et des chevaux. Nous croisons des  « carpinchos », gros rongeurs, un « zorro gris pampeano »(renard gris de la pampa), et de nombreux oiseaux .

esteros-2278.jpgPanneau insolite !!!

esteros 1967.NEFIl faut toujours regarder les panneaux, ces petits rongeurs pèsent entre 40 et 50 kgs, prudence…

 

Après 3H30 de piste, nous arrivons à l’hospedaje San Cayetano, endroit bien agréable et le propriétaire bien sympathique avec un loro prénommé Beethoven.

esteros 2210

Le nouveau copain de Mimi.

Los Esteros del Ibera (Ibera en guarani : Eau qui brille), se situe dans la province de Corrientes en Argentine, et s’étendent sur plus d’un million d’hectares.

esteros 2074

Los Esteros.

C’est une région de marécages, un dédale de lagunes, d’estuaires et de marais où vivent parmi une flore tropicale, oiseaux(+de 300 espèces), caïmans et toutes sortes d’animaux.

esteros 2020

Héron.

esteros 2087

Caiman

esteros 2083

Carpinchos.

C’est aussi une réserve naturelle d’eau douce qui a   une particularité, sa capacité à retenir les pluies. Moins d’un quart de cette eau s’écoule vers le Rio Parana et mets six mois à l’atteindre. C’est donc à bord d’une lancha avec un guide, que nous ferons une balade de 2 heures sur cet endroit riche en diversité biologique. Nous verrons des yacarés (caïmans), des carpinchos, des canards, des hérons, des oiseaux (jacanas, ipacaars, ciguenas, chajas, patos, garzas moras et autres….), une flore (amapola del agua, camalote, aguapé….) des plantes hydrophiles, etc…… avec les explications et les commentaires de notre guide. Nous étions la seule embarcation ce dimanche 1er Mai 2011, dans cet endroit, une excursion très enrichissante et inoubliable.

esteros-2011.jpg

Javier, notre guide, il connaît les Esteros comme sa poche.

Visite de l’Estancia « El Rincon del SOCORRO » créée en 1868 – 60000 hectares. C’est une allée de 4 kms qui nous conduit à l’hosteria au milieu d’un parc immense avec des nandous et carpinchos en liberté. Nous sommes accueillis par des employés qui nous expliquent que le propriétaire a donné en gérance l’hotellerie à une famille, et qu’il y a une trentaine d’employés pour l’entretien et les cultures. Nous avons bu un café et avons repris la route, enfin la piste plutôt.

esteros 2291

Estancia « El Rincon del SOCORRO »

 

Le propriétaire est l’américain multimilliardaire Douglas Tompkins, il a racheté aussi l’estancia voisine. Anecdote, nous en avons déjà entendu parler à Chaïten de cet homme, et pas en bien.

 

Photos des Esteros et des environs

esteros 1962.NEF

Gaucho avec son cheval de secours.

esteros 1960.NEFCa a une autre allure que de rentrer les vaches en esclops et en tablier nylon !!!

esteros 2213

Beethoven a trouvé un super perchoir.

esteros 2028Maman caiman, pas contente vous allez voir pourquoi

esteros 2175elle protège sa progéniture !!!

esteros 2084Carpinchos nageant au milieux des herbes flottantes.

esteros-2185.jpgLes mêmes au sec.

esteros 2010Végétation des Esteros.

esteros 2041

Amapola del agua

esteros 2293Estancia « El Rincon del SOCORRO »

esteros 1935.NEFDD aprés 28500 kms, il a encore fière allure !!!

esteros-2033.jpg

Sancho, pas trop marqué non plus, juste un peu ebouriffé …

 5 vues

8 commentaires sur “🇦🇷 Los Esteros del Ibera – Argentine

  1. Bonjour,
    Nous venons de passer deux semaines en Corse, avec la 1200 GS et le 800 Tiger. Ce n’est pas l’Amérique du sud, mais c’était très sympa.
    Je reprends donc la lecture sur votre site et découvre avec plaisir la suite de votre voyage.
    Bonne continuation à vous deux,
    Gilles et Christine (en Ardèche).

  2. Myriam tu as eu le blooz du départ tu auras le blooz du retour. C’est normal. Nous les femmes on est comme celà. Nous sommes trop sentimentales. En tout les cas vos photos et vos articles sont
    toujours formidables. Pour des rongeurs on dirai des petits sangliers j’aurai pas aimé les croiser. Nous aussi nous allons avoir du mal car depuis décembre nous étions des adeptes de ce
    site…bisous à tous les deux. Yves a les cheveux un peu long il fait très de là-bas c’est pour passer inaperçu ou quoi.. allez je vous laisse. Bisous aux filles car je pense souvent à elles mais
    je n’ai aucun N°.

     

  3. dommage que ce grand..et magnifique reportage touche à sa fin….on avait pris l habitude de voyager..toutes les semaines nous étions avec vous!

    Merci de nous avoir fait partager ces moments merveilleux….un vrai documentaire de pro…de par ces splendides photos..et aussi de tous ces articles superbement bien rédigés!

    Encore bravo pour ce périple…bonne fin de séjour….et à bientot chez nous!

    1. Coucou, eh oui, cela se termine. Merci pour le petit message. Nous sommes heureux de vous avoir fait partager notre aventure. Cela a demandé un peu de temps (photos pour Yves, articles pour moi)
      mais cela en valait la peine.
      Pleins de choses à raconter à notre retour. Gros bisous à toute la famille. A très bientôt. Mimi et Sancho

  4. Coucou Les Sanchos,

    Bon courage pour ces derniers jours de ballades et découvertes! mais le
    voyage n’est pas encore fini… A  profiter, il reste encore des choses à
    voir!!!
    Gros bisous et à très bientôt,

    nat

  5. salut les baroudeurs,

    non mais je rêve, vous « soutenir »car vous rentrez , grrrrrrrrrrr 

    j ai hâte de revoir mes cousins, enfin ce qu ‘ils seront devenus……….

    ah quuuuuuuuue merci de nous avoir donné l’envie d’avoir envie de partir !

    plein de kizzz, salute de cousine corsica nadine

    délecter les derniers jours sans modération

     

    1. Un petit soutien moral fera du bien surtout pour moi, j’ai pas envie de rentrer, j’ai trouvé des coins sympas où il fait bon vivre, c’est dans le nord de l’Argentine, une terre faite pour les
      motards un peu aventuriers. Merci pour le message. Bises de nous deux. Yves

  6. Allez courage Yves ! il faut rentrer pour pouvoir repartir et puis si toi tu peux marcher les jambes entre parenthèses à force de
    chevaucher Dédé, même au boulot,  il faut comprendre que Mimi ne pourra pas, elle, trouver de fauteuil de bureau pour de telles jambes et  il faut  donc lui prévoir un peu de temps
    pour se les  réaligner…

    Gros Bisounours

    Josiane

    qui a aussi écrit un commentaire après vos photos  datées du 18 mars et qui n’a pas
    bien compris pourquoi !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.