🇺🇾🇦🇷 Petite semaine en Uruguay, quelques jours en Argentine, retour à Thèze…Fin du VOYAGE…A suivre !!!

Dimanche 8 avril (suite)

Nous voilà en Uruguay, officiellement nommé République orientale de l’Uruguay, c’est un État issu de la colonisation espagnole du Nouveau Monde. Situé dans le cône sud, limité à l’ouest par la République Argentine et au nord-est par le Brésil, le pays, une immense plaine coupée en deux par le rio Negro, s’étale sur 176 215 kilomètres carrés et compte une population d’un peu plus de 3,28 millions d’habitants en 2004, largement concentrée dans les centres urbains et, avant tout, dans la capitale Montevideo. Nous y trouvons aussi des montagnes de faible altitude mais très escarpées, comme la Cuchilla de Haedo et la Cuchilla Grande. Le point culminant du pays est le « Cerro Catedral » (Colline Cathédrale) avec ses 514 m.

Le drapeau est constitué de 9 bandes alternativement blanches et bleues, avec un soleil couleur or qui occupe le cadre en haut à gauche. Elles font chacune référence à l’une des divisions politiques formant le pays en 1828, il y en avait neuf. Il s’inspire du drapeau de l’Argentine et du drapeau des États-Unis. Le soleil est un symbole révolutionnaire commun en Amérique du Sud, le Sol de Mayo(« Soleil de Mai ») darde ses seize rayons, alternativement droits et ondulés, qui symbolise l’indépendance du pays.

Mercédes et ses ruelles aux maisons et commerces colorés,

Dolorès – Nous arrivons à La Concordia 

Bivouac bordure du Rio Uruguay.

Lundi 9 Avril-Départ 9H30- Beau soleil- Température 19°

Au compteur 68000 kms – Nueva Palmira  considérée comme un port important dans la région, capable de recevoir des cargaisons transatlantiques ou également des marchandises en provenance de Bolivie ou du Paraguay par voie fluviale. La ville est connectée à sa voisine argentine Tigre, près de Buenos Aires, par une ligne régulière de transport fluvial. Puis ce sera la ville de Carmelo, connue pour ses vignobles.  Quelques chevaux et des alpagas dans les prairies le long de la route. Puis Pedras de Los Indios, nous arrivons à Colonia del Sacramento, une ville du sud-ouest de l’Uruguay, capitale du département de Colonia, vieux port de plus de trois siècles. C’est aussi la plus vieille ville du pays, avec ses maisons colorées et fleuries le long des rues pavées, et ses arbres ombrageant les places. Nous faisons la connaissance de Marcelle et Jean-François, de la Haute Marne avec qui nous passons la soirée.Bivouac bordure du Rio Uruguay.Mardi 10 Avril-Départ 11H30-Beau temps-Température 25°

Après avoir échangé quelques renseignements avec Marcelle et Jean-François, nous reprenons la route qui longe la côte en passant par Montevideo que nous visiterons au retour- Puis Atlántida, ville et station thermale du département de Canelone , où les eaux du Rio de la Plata commencent à se mélanger avec celles de l’ Atlantique , les plages « la mansa et la brava » avec quelques vagues idéales pour pratiquer des sports nautiques. Puis ce sera Biarritz, petite ville balnéaire de 57 habitants Cuchilla Alta – Jaurequiberry- Las Flores- PiriapolisBivouac à 6kms de Piriapolis en bordure de plage.

Mercredi 11 Avril-Départ 10H45-Soleil voilé-Température 25°

Nous prenons la route, Punta del Este, qui possède donc pas moins de 122 hôtels, 80 restaurants, un aéroport international et un port de plaisance pouvant accueillir 500 navires.En pleine saison (en Janvier), la population de la ville peut être multipliée par 55, atteignant alors 400 000 habitants. Pour cette raison, la ville est surnommée la « Saint Tropez» d’Amérique latine. Quelques voiliers sont amarrés en bordure du port.

Nous continuons vers José Ignacio, son phare, et découvrons un rallye de vieilles voitures.

Nous prenons une piste de 14 kms à travers la campagne uruguayenne et arrivons à Punta del Diablo

Bivouac Punta del Diablo.

Jeudi 12 Avril-Départ 9H30-Pluie avec orage-Température 20°

Aguas Dulces, La Paloma des petites stations balnéaires le long de la côte atlantique.Bivouac près de l’église, car à côté du phare « Cabo de Santa Maria », et en bordure de plage, il y a trop de vent.

Vendredi 13 Avril-Départ 9H45-Temps nuageux-Température 17°

Le paysage est changeant,la région de Rocha, Velasquez sur la route 13 est un peu plus vallonée, beaucoup d’élevages de vaches, de moutons. Un parc écologique d’éolienne à 500 m d’altitude, le « Cerro Cordillera ».

Nous sommes sur la « route des Oliviers », avec quelques fabriques d’huile d’olives. San Carlos, puis nous revoilà à Punta Del Este où nous décidons de rester pour la nuit.

Il n’y a pas que Samy qui fume, les mobylettes aussi. Visite de Punta del Este et de son port assez particulier…

Bivouac Punta del Este – Bord de mer sur les ramblas.

Samedi 14 Avril-Départ 10H00-Beau temps-Température 20°

Visite de Punta del Este, et farniente

Bivouac à Punta Ballena

Dimanche 15 Avril-Départ 10H00-Température 25°-Beau soleil

Nous voilà à Montevidéo, ville fondée en 1726par les Espagnols (Bruno Mauricio de Zabala) dans le but d’empêcher les incursions des Portugais, qui avaient fondé Colonia del Sacramento au siècle précédent, dans ce qui était considéré comme des possessions espagnoles, attribuées à l’Espagne par le Traité de Tordesillas. Du 14 au 17 mai 1814 fut livrée la bataille maritime du port del Buceo menée par les indépendantistes lors du siège de Montevideo pour obtenir la reddition des autorités espagnoles. Avec l’aide des Argentins, les indépendantistes gagnèrent la bataille. En 1828, la ville devint la capitale de l’Uruguay. Deux étymologies existent pour le nom Montevideo : selon la première, il proviendrait du portugais « Monte vide eu », qui signifie « Je vois une montagne ». Selon la seconde, les colons espagnols auraient baptisé le lieu « Monte VI De Este a Oeste » (soit « Le sixième mont d’est en ouest ») au cours de relevés topographiques. Le nom original complet est San Felipe y Santiago de Montevideo. C’est la capitale, le principal port et la plus grande ville d’Uruguay et est aussi celle du département de Montevideo. Montevideo possède une des plus importantes rades des Amériques (appelée Ramblas). Elle se trouve dans la partie sud du pays et est bordée par le Rio de la Plata.

La ville compte une population de 2 millions d’habitants sur les 3 millions qui vivent en Uruguay.

Dimanche 15 Avril-Départ 10H00-Température 25°-Beau soleil

Nous restons à Montevideo- Préparation de Samy pour son voyage retour en bateau. Nous assistons à un meeting aérien de la Patrouille Brésilienne et faisons la connaissance du club moto L.A.M.A, quelques photos et une dédicace sur Samy.

Nous allons faire un petit tour au Restaurant Fellini que nous avions connu 7 ans auparavant. Nous devons revoir Ximena, jeune urugayenne rencontrée en 2011, qui tient ce restaurant avec sa famille. Bivouac prés du phare

Lundi 16 Avril-Départ 9H00-Beau temps-Température 21°

Nous avons rendez vous chez KMA, la société en charge du transport maritime de Samy.

Formalités en 1 heure – Puis nous allons réserver nos billets pour prendre le Buquebus, qui fait la liaison entre Montevideo et Buenos Aires. Ce nouveau traversier nommé Francisco , d’après le pape François. Capable de 107 km / h (58 noeuds), il est l’un des ferries les plus rapides du monde.Il a une capacité de 1 024 passagers et membres d’équipage et 150 voitures.

Puis de retour au bivouac, nous finalisons les préparatifs pour quitter Samy, que nous devons laisser au port demain matin.

Nous rencontrons un couple de suisse Nathalie et Laurent, et leurs enfants Gaelle et Ewan. Une belle rencontre qui se poursuivra à Thèze, puisque ce couple a de la famille dans le Gers, du côté d’Eauze.Nous partons à notre rendez-vous avec Ximena au Ristobaretto Fellini –José Marti 3408-Montevidéo. Des retrouvailles bien sympathiques, quelques photos, des dédicaces sur Samy. Nous quittons Ximena et souhaitons connaître l’autre restaurant, avec cave à vins ouvert par cette famille, c’est dans le quartier Carrasco au 2098 Arocena que nous décidons de dîner, pour notre dernier soir en Uruguay. Un endroit bien agréable aussi, avec une belle décoration, et une cave à vins bien agrémentée, et un excellent tiramisu.

Bivouac prés du phare

Mardi 17 Avril-Départ 13H00-Beau temps-Température 20°

Dernière matinée où nous devons terminer le rangement intérieur, vider les réserves d’eau, condamner le passage cabine-cellule, vider le réfrigérateur, préparer les valises.

Samy est prêt pour son voyage, et après un déjeuner, nous partons vers le port pour réaliser les formalités, passage au scanner, autorisation de sortie du pays, et livraison du véhicule au responsable du port. Tout est fait en une heure et demie.

Nous prenons le buquebus maritime de 19H30 qui nous amène à Buenos Aires où nous attendent Stella et Oswaldo. C’est vers 22H00 que nous les retrouvons.

Soirée chez Stella et Oswaldo où nous resterons jusqu’au Jeudi 19 avril, jour du vol retour.

Mercredi 18 Avril- Beau temps

Nous sommes invités chez Paola et Marcello, Margarita – Un agréable moment où nous découvrons la passion de Marcello qui en a fait son métier : luthier.

Dernière soirée en compagnie de Stella et Osvaldo, leur fils Javier.

Jeudi 19 Avril-Beau temps

Après un petit déjeuner copieux, nous prenons la direction de l’aéroport. Nous quittons nos amis Stella et Oswaldo que nous reverrons au mois de novembre lors de leur venue en France. Un grand merci à tous les deux pour leur hospitalité, leur amitié et leur gentillesse. C’est parti pour le retour Buenos Aires – Sao Paulo  puis Sao Paulo-Lisbonne et Lisbonne Bordeaux. Nous devons atterrir à Bordeaux vendredi 20 avril vers 16H00.

Vendredi 20 avril.

C’est à Mérignac, où Aurélie nous attend, que du bonheur, de l’émotion de la retrouver, et en rentrant à Thèze, ce sera aussi une autre émotion, Pauline et Michaël nous ont fait la surprise d’être là, et la famille et quelques amis nous attendent pour fêter notre retour. Une belle soirée…

A suivre, sous d’autres cieux…

 

 153 views

4 commentaires sur “🇺🇾🇦🇷 Petite semaine en Uruguay, quelques jours en Argentine, retour à Thèze…Fin du VOYAGE…A suivre !!!

  1. Coucou à vous 2 ! Ca y’est c’est la fin de votre extraordinaire voyage. Merci infiniment pour vos excellents compte-rendus, j’ai appris beaucoup de choses sur les différents pays traversés, coutumes, histoires, géographie, etc … Bon retour au bercail cela doit vous changer. Bonne réadaptation en France!

    Bisouxes.

    Jacques.

  2. Coucou !

    Vous voilà rentrés au bercail…

    Merci de nous avoir fait partager ce périple, avec tous ces paysages, ces histoires, ces rencontres !

    Bon courage pour la reprise du train-train quotidien.

    Bisous à tous les deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.